Squeezie le youtuber le plus connu et le plus riche de France

Le plus grand de tous les Youtube français est bien évidemment Squeezie. Surement vous le connaissez déjà mais on va quand même un peu le présenter.

Qui est Squeezie ? Qu’est-ce qu’il fait ?

Il est présent sur Youtube depuis quelques années déjà, dans la vraie vie, il s’appelle Lucas Hauchard. À cette durée s’ajoute une grande persévérance, une grande présence sur la plateforme car comme tout dur labeur, ce n’est pas facile de se faire connaitre sur Youtube, il faut rester très actif et garder une certaine affinité avec son audience mais surtout-il faut beaucoup de passion, voilà ce qui explique d’où lui vient ses plus de 7 millions d’abonnés. D’autant plus que la majorité des jeunes sur Youtube est constitué de geeks, d’après les statistiques 40%, ce qui lui offre la potentialité d’avoir une aussi large cible. En effet, c’est avant tout un passionné et un mordu de jeux vidéo et c’est probablement cette raison qui l’a poussé à pondre ses vidéos. Et maintenant, il est la référence pour les connaisseurs de jeux vidéo. Les plus grands atouts de ses vidéos sont ses conseils très pratiques pour réussir certains jeux, pour arriver plus rapidement à un plus haut level par exemple ou pour gagner le maximum de points. Ses fans adorent. Et même que ça lui arrive aussi dans ses vidéos de tester en direct pour ses Flowers certains jeux connus ou encore ceux qui viennent de sortir. Squeezie, passionné et riche

Évidemment quand on est youtube, le succès rime souvent avec fortune et richesse. Pour tout vous expliquer, le concept est qu’à chaque 1000 vues de ses vidéos, un Youtube peut gagner près de 1 euro. Pour l’année 2016, Squeezie fait un record de 865 millions de vues et ce n’est pas fini parce que c’est l’un des premiers et des rares Youtube frenchies à avoir eu le million de vues. Ce n’est pas étonnant qu’il arrive en tête de tous les classements, il arrive à gagner près de 44763 Euros net par mois. Une valeur tout de même colossale alors qu’elle ne compte pas encore les revenus additionnels à l’issue de ses divers partenariats et des différents placements de produits.